Menu

  

L’intervention de l'association France ADOT 79 sur le don d'organes auprès des élèves de terminale S SVT (le 16 janvier 2015)



Florence Cailleaud, Présidente de France ADOT 79 et maman de Chloé qui a été greffée du foie à l’âge de 6 mois et demi, Thierry Bourland, infirmier coordinateur des prélèvements d'organes à l'hôpital de Niort  et André Gingreau, donneur de moelle osseuse ont pu échanger avec nos élèves sur les dons d’organes, apporter leurs témoignages et parler de leur vécu.


Les objectifs de cette intervention :

  • Sensibiliser sur le sujet et sur l’importance de dire son choix sur le don d’organes.
  • Établir un lien avec l’orientation puisque de nombreux élèves de terminale S SVT s’orientent vers des études médicales ou paramédicales et pourront être confrontés un jour à une situation de don d’organes.
  • Apporter des connaissances en lien avec l’immunologie, au programme de TS et répondre aux interrogations des élèves.

 

Photo JL

 

La greffe d’organes est effectivement un acte médical de la dernière chance et en France, chaque année, plus de 5000 patients peuvent en bénéficier et reprendre ensuite une vie quasiment normale. Un traitement est cependant nécessaire à vie pour éviter le rejet de l’organe greffé. Le greffon, c’est comme un « gros microbe » que l’organisme tend à rejeter. En France, on estime que 40 000 personnes vivent grâce à un organe greffé.


Nous sommes tous des donneurs potentiels. Il n’y a pas de limite d’âge. Le don d’organes est un acte gratuit, volontaire et anonyme.

 

Photo JL

 

C’est aussi un acte citoyen. En France, la loi de bioéthique fait de chaque citoyen majeur un donneur présumé. Ceux qui ne souhaitent pas donner doivent se faire inscrire sur le registre national des refus. Ainsi leur choix sera toujours respecté. Il est permis de changer d'avis à tout moment, quelle que soit sa position.

Le don de moelle osseuse par exemple, peut  sauver certains malades atteints de maladies graves du sang (leucémies …). Chacun peut devenir  donneur volontaire de moelle osseuse et aujourd’hui, le prélèvement peut se pratiquer sans anesthésie générale.

Le don de sang, un autre acte citoyen, possible dès que l’on est majeur.
Aucun traitement ni médicament de synthèse ne peuvent encore se substituer aux produits sanguins. Irremplaçables et vitaux, les produits sanguins sont indiqués dans deux grands cas de figure : les situations d’urgence, et les besoins chroniques, qui concernent des patients que seule une transfusion sanguine peut contribuer à guérir ou à soulager.
 Comment ça se passe ? On prélève entre 400 et 500 ml de sang, en fonction du volume sanguin du donneur. Une femme peut donner son sang 4 fois par an, un homme 6 fois, en respectant un délai d’au moins 8 semaines entre chaque don. Les donneurs de groupe O, dits « donneurs universels », sont particulièrement recherchés car leur sang peut être transfusé à un très grand nombre de patients.


Pour plus d’information, vous pouvez consulter les sites internet suivants :
www.france-adot.org
www.dondorganes.fr
www.dondemoelleosseuse.fr
www.dondusang.net


Le lycée Genevoix et les professeurs de SVT remercient Florence Cailleaud, André Gingreau et Thierry Bourland  pour la qualité de leur intervention, leur disponibilité et leur gentillesse.

Jocelyne Lemarié et Françoise Devauchelle

Se Connecter

A la Une!

Le MOI sans tabac!

mercredi 25 septembre 2019 15:52

 

MOIS SANS TABAC 2019

Vous voulez tenter d’arrêter de fumer et de gagner un lot ? Inscrivez-vous dans le groupe d’arrêt du tabac ! Du 5 novembre au 3 décembre 2019.

Le menu du Chef!

Couleurs

Trame de fond